• Le rêve!

    Le rêve!

  • Départ type « le Mans »

    Départ type « le Mans »

  • Aïe Aïe Aïe

    Aïe Aïe Aïe

  • La classe anglaise

    La classe anglaise

  • Ferrari Dino

    Ferrari Dino

  • Ford SHELBY 350 GT

    Ford SHELBY 350 GT

  • La reine du Mans

    La reine du Mans

  • La nuit tombe!

    La nuit tombe!

  • Ferrari 512 de nuit!

    Ferrari 512 de nuit!

  • Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 2 octobre 2008

GARE AUX CONTREFACONS

Posté par moreaueric1804 le 2 octobre 2008

 

 cobra01.jpgac.gif

Autre pensionnaire du Mans classic, que ce soit en course ou dans les parkings, l’AC COBRA. Cette voiture est mythique tant par son allure, que par son passé sportif. L’AC COBRA symbolise tout ce qu’est le sport en Angleterre et aux Etats Unis, car on peu considérer quelle est anglo-américaine, les petits roadsters musclés sans concessions.

i000059a.jpglogcob.jpg 

Elle a  sévit dans les années 60-70.

Histoire

cobra08.jpg

Ayant arrêté la compétition en 1960, à 27 ans, pour cause de santé, le pilote texan Carroll Shelby veut développer une voiture « américaine » capable de battre les Ferrari en catégorie GT.
Sa quête d’un châssis l’amène chez AC, firme anglaise qui construit en petite quantité des voitures de sport: l’AC Bristol  q ui  combine  un e carros serie ressemblant à la Ferrari 166 avec un châssis dévelo ppé par John Tojeiro .  

i000080a.jpg

AC figure très honorablement en compétition: en 1959, l’année-même année de la victoire de Shelby et de Roy Salvadori sur Aston Martin au Mans, AC s’y classe septième au classement général et remporte la victoire en catégorie 2-litres. La puissance est fournie par un moteur six-cylindres deux-litres Bristol dérivé du BMW 328 d’avant-guerre.

re990205.jpg

Bristol étant sur le point d’arrêter la production de moteurs 2-litres, AC monte des six-cylindres Ford provenant de la Zephyr anglaise. Le succès commercial est mitigé, et les frères Hurlock, propriétaires d’AC, accueillent très favorablement la proposition de Shelby qui souhaite leur acheter des châssis pour y monter le nouveau V8 Ford de la Fairlane, dont il négocie au même moment la mise à sa disposition avec Ford. Après quelques modifications du châssis par AC, à qui Shelby a fait parvenir un groupe moteur/boîte, il présente la première AC Cobra, la 260 (4,2 litres). 

Les modèles : merci Carroll Shelby

re990202.jpg

La Cobra montre très vite son potentiel sur les circuits américains, notamment face aux Chevrolet Corvette. Son succès est immédiat, le mythe Cobra est né.

cobra4271.jpg

Après quelques 260ci (environ 4,2 litres), elle passa très vite, dés 1963, à une version 289ci (4,7 litres) et possédait une puissance allant de 271 (street version) à 360ch. (version F.I.A.).

cobra10.jpg

À partir de 1965, Shelby lance la Cobra 427 avec un châssis d’un diamètre de 4 pouces, des voies élargies, des ailes gonflées pour accueillir des pneus plus larges, et surtout de nouvelles suspensions,à bras superposés et combinés ressorts/amortisseurs,en remplacement des ressorts à lames transversaux des 289 . Elle était équipée d’un moteur V8 7 litres de 410ch et un couple important pour poids assez faible. La version la plus puissante de la voiture pouvait atteindre les 485ch.

i000073b.jpgi000073a.jpg

La production totale fut d’environ mille voitures, réparties comme suit: -environ 60 « 260″ -environ 400 « 289″ -environ 6 coupés DAYTONA (championnes en GT en 65) -environ 400 « 427″ street et « S/C » (ces dernières étant des « course » invendues civilisées) -environ 30 « AC 289″ (fabriquées par AC de 66 -arrêt de Shelby- à 69,châssis 427/moteur 289) -environ 10 « divers » et « spéciales »

re990203.jpg

Attention aux répliques !!! 

L’AC COBRA est la voiture championne du monde des répliques et contrairement à la 250 GTO,  là cela ne se voit pas toujours, tant le souci du détail est respecté, même son créateur Shelby en fait (AC mkIV) produite dans  les années 80 et début 90.

cobra09.jpg

Chacun pouvait aisément acheter le  kit et construire sa propre AC COBRA.

re990201.jpgre990204.jpg

Palmarès 

  • Championnat américain Road Racing en 1963, 1964 et 1965 
  • Championnat du Monde des constructeurs catégorie GT en 1964 et 1965 
  • 24 Heures du Mans catégorie GT en 1964 (4e au général) 

 23.jpgcobra12.jpgcobra13.jpgcobra14.jpg

 

 Alors tentés par ce monstre?

Publié dans Actualité automobile | Pas de Commentaire »

 

akrobike |
Roue libre |
beaumontbms |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | R11 Turbo
| Rover 216 GTi
| kesslerjeanclaude